//
Vous lisez...

Médecine

Tabagisme passif : la polémique !

Quelques jours après la journée sans tabac, c’est sans surprise que les propos du pneumologue Philippe Even relativisant les effets nocifs du tabagisme passif ont suscité un déluge de réactions, pour la plupart hostiles.

Voici quelques éléments qui vous convaincrons, si vous ne l’etes pas déjà, des effets nocifs du tabagisme passif :

  • Le ministère de la Santé, indique que « la nocivité du tabagisme passif n’est plus à démontrer », ajoutant que la fumée passive serait responsable de cancers, d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux.
  • Notons également que le président de l’Institut national du cancer, le Pr Dominique Maraninchi, a estimé que les «preuves scientifiques» étaient «suffisantes» pour justifier les récentes mesures de santé publique.
  • Le président de l’Office français de prévention du tabagisme, Bertrand Dautzenberg, a confirmé le rôle du tabagisme passif dans le déclenchement de maladies cardiovasculaires, tout en précisant que «les principales victimes du tabac sont incontestablement les fumeurs».
  • Le Monde observe à son tour que les femmes sont de plus en plus victimes du tabac. Selon le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire, la mortalité par cancer du poumon chez les femmes de 40 ans a été multipliée par 4 entre 1984 et 1999.
  • Le Dr Anne-Laurence Le Faou (université Paris-V, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris), précise qu’ il existe un décalage d’environ 30 ans entre le moment où le tabagisme commence à se répandre et le moment où les conséquences pour la santé se font sentir. Le cancer du poumon sera sans doute la première cause de décès chez les femmes dans les années à venir.

L’Institut national du cancer rappelle que « la fumée de tabac contient plus de 4 000 produits chimiques sous forme de particules ou à l’état gazeux. Nombre de ces composants sont toxiques ou irritants, d’autres cancérigènes. La fumée contient également de nombreuses substances génotoxiques ou irritantes, responsables de cancers des tissus avec lesquels elles entrent en contact ».

Autant de raisons et de têtes pensantes qui nous encouragent a arreter de fumer et à ne pas enfumer nos entourages !

Lisez nos autres billets sur le tabac :

Discussion

9 Réponses pour “Tabagisme passif : la polémique !”

  1. Il est certain que respirer l’air du grand large est préférable à celui des Champs Élysées un samedi de shopping ou à la fumée de vos amis fumeurs.

    Ce qui est pointé par Even, qui n’a plus rien à prouver sur le plan scientifique sa carrière étant faite, c’est que l’on a manipulé l’opinion pour justifier une politique : le prix à payer est la perte de crédibilité des médecins réputés experts, qui sont tous liés par des liens d’intérêt avec les industriels. On ne peut pas faire carrière contre eux.

    Les scandales du Vioxx, réputé non dangereux, celui de la vaccination contre la grippette, pour ne pas parler du sang contaminé font qu’on ne peut plus avoir confiance dans ce qu’affirment nos autorités de santé. Le seul moyen de rétablir la confiance est de reconnaître ses mensonges, demander pardon et ne pas recommencer à manipuler les données de la science même pour une bonne cause. Pour ma part je ne crois pas que cela survienne.

    Publié par Randall | 14 juin 2010, 9 h 58 min
  2. La fumée respirée directement par le fumeur (courrant principale) a une composition différente de celle qui s’échappe latéralement de la cigarette (courrant secondaire), ou de celle rejetée par le fumeur (courrant tertaire).

    Publié par ritesh007 | 17 juillet 2010, 6 h 30 min
  3. la composition est différente mais les risque sont réels, et gravissime !
    LE tabagisme passif n’est pas à minimiser !

    Publié par Vincent | 17 juillet 2010, 15 h 20 min
  4. Si ca se trouve ce médecin est lui-même un fumeur ! De toute façon pour avoir subi à mon boulot le tabagisme passif durant 3 mois (avant 1990), peu importe je peux vous dire que c’est mauvais. Je revenais avec un mal de tête pas possible, et les vêtements qui puent la cigarette. Donc non au tabac.

    Publié par Gilles (Obectifs Liberté) | 26 juillet 2010, 13 h 50 min
  5. Effectivement Philippe Even fume le cigare, même dans son bureau à l’hôpital paraît-il… Pour ma part, je ne fume plus depuis un nombre respectable d’années et n’ai pas de pulsion à défendre le tabagisme.
    Que la fumée des autres incommode, c’est indubitable. Que cela soit mortel, c’est ce qui est moins sûr. Le tabagisme, ce n’est pas comme la peste ! On utilise des arguments de santé biaisés pour justifier une politique prohibitionniste, et ça ce n’est pas bon pour la démocratie.
    Tant qu’on n’aidera pas vraiment les fumeurs à cesser le tabagisme, la contrainte aura peu d’effet, si ce n’est d’accroître les tensions sociales.

    Publié par Randall | 26 juillet 2010, 18 h 54 min
  6. Faut arrêter Randall, l’état n’a pas une politique prohibitionniste vu qu’il touche largement sa part. Quand à l’argument la contrainte aura peut d’effet, eh si elle en a ! Les fumeurs m’ont bien emmerdé pendant quelques temps, je vais pas pleurer sur leurs sorts. De plus on n’interdit à personne de fumer chez lui, dans la rue et dans les parcs (malheureusement dans les parcs …).

    La cigarette, c’est l’inverse de la liberté, ça n’a que des effets nocifs pour soi et pour les autres.

    Comme dit le proverbe : “Aide toi, le ciel t’aidera”. Personne ne peut réussir sans un peu de volonté. Si des gens sont assez bêtes pour dépenser 5 euros par jour pour s’intoxiquer que faire ? 5x365x20 = 30000 euros environ à 0%, placé intelligemment 100000 euros. Conclusion : il y a des gens qui préfèrent un cancer au lieu de 100000 euros dans 20 ans …

    Publié par Gilles (Objectifs Liberté) | 26 juillet 2010, 20 h 42 min
  7. Parfaitment d’accord !

    Publié par Vincent | 29 juillet 2010, 22 h 32 min
  8. A noter que la cigarette électronique a résolu partiellement la question depuis avec la fin du E-vapotage passif d’après des études française et italienne.

    Publié par E-vapotage passif | 6 septembre 2013, 20 h 04 min
  9. effectivement les dernières études ont annihilées la théorie du vapotage passif , je me demande quelle nouvelle attaque ils vont trouver cette fois ?

    Publié par e-liquide français | 9 janvier 2016, 7 h 10 min

Laisser un commentaire