//
Vous lisez...

Faits divers

Rappel de steaks hachés surgelés Cergel ! danger !

steak-hacheUn lot de steaks hachés surgelés Cergel, vendus par Leclerc dans le nord-est de la France, a été retiré de la vente car des analyses y ont décelé la présence de la bactérie E. coli, annoncent vendredi les ministères de la Santé et de l’Agriculture, en demandant aux personnes en possession de ces steaks de ne pas les manger mais de les rapporter en magasin.

Ce rappel fait suite à l’hospitalisation d’un enfant pour un “syndrome hémolytique et urémique“, signalé le 11 février dernier à l’Institut national de veille sanitaire (InVS).Les personnes qui souffriraient de troubles digestifs dans les dix jours maximum après avoir consommé ces produits sont invitées à consulter leur médecin traitant.

Le rappel concerne les steaks hachés surgelés de la marque Cergel, vendus par boite de 10 avec comme date limite de consommation le 31/10/09. Ces produits ont été distribués dans les enseignes Leclerc de certains départements du quart nord-est de la France : Aisne, Ardennes, Aube, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Oise, Seine-et-Marne et Yonne. Le numéro d’identification vétérinaire est le 5244802.

Les analyses pratiquées sur cet aliment ont montré la présence d‘E. coli, indiquent les ministères de la Santé et de l’agriculture dans leur communiqué commun. Cependant, la confirmation définitive du lien entre (la maladie de l’enfant) et l’aliment consommé ne surviendra qu’au vu des résultats des analyses approfondies qui sont actuellement en cours.

“Le syndrome hémolytique et urémique (SHU) est une maladie le plus souvent d’origine alimentaire, rare en France, potentiellement grave aux âges extrêmes de la vie. Elle peut être à l’origine d’insuffisance rénale aiguë chez les enfants de moins de trois ans”, précise la DGS.

Elle rappelle que “la viande hachée à la demande par le boucher doit être consommée dans la journée et que la viande hachée surgelée doit être utilisée sans décongélation préalable”. Elle ajoute que “les enfants et les femmes enceintes ne doivent pas consommer de viande saignante”.