//
Vous lisez...

E-santé

Point Vie – le dossier médical collé au frigo !

Point Vie est un aimant qui se colle sur le frigo et qui permet d’y glisser vos informations médicales.
frigo

Basé sur un principe simple et de bon sens, Point Vie, regroupe les informations médicales vitales et essentielles de la personne en un seul Point, pour rendre ces informations accessibles aux équipes de secours. La mise à disposition d’information médicale concerne l’ensemble de la population, pouvant être confrontée un jour ou l’autre, à une situation d’urgence médicale au domicile.

Pour que ce soit vraiment efficace encore faudrait-il que les équipes d’urgences soient au courant de l’existence ce tube aimanté. Pour en savoir plus et pour commander en ligne direction : http://www.pointvie.fr

Si vous trouvez que l’idée est bonne et que vous ne voulez pas payer pour obtenir ce “gros aimant” rien ne vous empêche d’utiliser une enveloppe pour y mettre vos informations médicales et un aimant (souvent moche) que vous aurez acheté en vacances.

J’avais dans l’idée de publier un billet spécial sur ce qu’il faut mettre dans son dossier “en cas d’urgence” mais en attendant voici quelques pistes :

  • Les noms / prénoms des personnes à prévenir en cas d’urgence.
  • Les coordonnées de votre médecin traitant.
  • Les photocopies de vos 2 dernières ordonnances
  • Votre dernier bilan de sang complet
  • Les 2 derniers courriers d’hospitalisation
  • Un résumé de vos antécédents fait par votre médecin

Discussion

7 Réponses pour “Point Vie – le dossier médical collé au frigo !”

  1. Bonjour !

    Les initiatives de ce type sont multiples (et émanent bien souvent de sociétés privées qui espèrent en tirer un certain profit). Je doute qu’elles soient un jour assez répandues pour être prises en compte par les équipes d’urgence.

    En tant que secouriste, j’aurais tendance à conseiller aux personnes souffrant de pathologies chroniques de garder sur elles un document écrit ou une carte en faisant mention. Ou pourquoi pas de laisser les documents que vous mentionnez bien en vue dans leur logement. Mais je doute quelque peu de l’efficacité d’une telle mesure.

    De plus, la carte vitale 2 ne renferme-t-elle pas déjà des informations sur les antécédents médicaux d’une personne ? Ou à défaut les coordonnées d’une personne à contacter ?
    Ne s’agit-il pas de la meilleure façon de renseigner les équipes d’urgence, et la plus conventionnelle ?

    Publié par Kimé | 16 décembre 2009, 15 h 13 min
  2. Bonjour,

    Que cette initiative soit publique ou privé cela m’a guère d’importance, il s’agit de noter une seul chose, la carence d’information médicale tue chaque année des centaines de personnes en France.
    Le principe Point Vie me semble intéressant sur le fait d’instaurer au domicile un point info santé, dans le meuble le plus populaire de la famille, notre bon vieux réfrigérateur et d’éviter de disperser ainsi l’information médicale aux quatre coins de sa maison.

    Souhaitons bonne chance à cette initiative qui ne tue personne en tout cas et qui a le mérite de soulever un vrai problème en France.

    Moi je dis bravo!

    Publié par guylès | 16 décembre 2009, 20 h 31 min
  3. Helas non, la carte vitale ne permet pas d’avoir accès aux antécédents des patients… Je dis hélas car il m’arrive d’être confronté au problème dans les services d’urgences lorsque nous recevons des patients inconscients ou incapables de nous renseigner. Cependant le débat a deja été fait sans nous et la liberté individuelle est compromise a partir du moment où l’on ne laisse pas le choix au patient de nous dire ou pas s’il a le SIDA ou bien un problème psychiatrique…
    Je pense comme vous que la mesure doit être individuelle, pourquoi ne pas demander a son médecin traitant de noter quelque part les traitements en cours et les soucis principaux du patient ?

    Publié par Raphaëlle | 16 décembre 2009, 21 h 38 min
  4. @guylès: J’entends bien qu’il y ait souvent une carence d’informations médicales à l’arrivée aux urgences et je suis tout à fait prêt à réfléchir à des solutions, mais je maintiens que les équipes pré-hospitalières ne vérifieront pas le frigo d’une victime inconsciente – en tout cas pas celles au sein desquelles je travaille (à moins que cela soit intégré à notre référentiel national de compétence, mais permettez-moi d’en douter).

    Sur le site de point vie, on part de cette généralité: “Les services de secours connaissent le principe Point Vie, ils ne manqueront pas de vérifier la présence de votre Point Vie dans votre réfrigérateur.”
    Après enquête, je vous réponds: “Non”.

    Centraliser les informations dans la maison pour que les témoins les transmettent aux équipiers, que ce soit sur le frigo, dans la machine à pop-corn, ou dans le panier du chien, j’approuve: mais l’utilité de l’aimant “point vie” à 12 euros me paraît douteuse.
    De plus, cela ne nous aidera pas dans le contexte le plus difficile: la recherche d’antécédents dans la prise en charge d’une victime isolée.

    En soi, la cause est juste mais la proposition me paraît peu séduisante, et surtout intéressée. Mais bon, il n’y a pas de petit profit.

    Publié par Kimé | 17 décembre 2009, 20 h 43 min
  5. La ville de Dammarie-lès-Lys en Seine et Marne, distribue à ses aînées des Point Vie (voir lien ci-dessous).
    Un bon moyen de rappeler l’importance de l’information médicale en situation d’urgence, même en cette période de fêtes.
    Le SAMU de Melun est informé de cette opération, qu’il va suivre.

    http://www.pointvie.fr/images/article_parisien.png

    Publié par guylès | 22 décembre 2009, 11 h 36 min
  6. Hahaha, Melun, toujours les bonnes idées…

    Publié par Guillaume | 24 décembre 2009, 6 h 17 min
  7. Hahaha, trop for le Melun, toujours les bonnes idées comme dab

    Publié par PrenomsGarcon | 17 avril 2011, 0 h 42 min

Laisser un commentaire