//
Vous lisez...

Epidémie

Obama déclare la grippe A (H1N1) "urgence nationale"

Alors que les médias français calment le jeu sur la psychose autour de la grippe A,  Barack Obama vient de proclamer un état d’urgence sanitaire aux Etats-Unis concernant l’épidémie de grippe H1N1, après le décès de plus de 1.000 personnes dans le pays depuis le printemps, a annoncé samedi la Maison Blanche.

La déclaration d’urgence, signée vendredi soir, qualifie la situation vis à vis du virus H1N1 “d’urgence nationale”. Elle renforce les capacités des centres médicaux à gérer l’afflux de patients atteints par le virus, en leur permettant de mettre en place des opérations d’urgence sans se conformer à certaines exigences fédérales.

En France les centre médicaux et la campagne de vaccination massive se met progressivement en place avec de plus en plus de réticences de la population vis à vis de ce vaccin. Seuls 17 % des Français envisageraient de se faire vacciner contre la grippe H1N1 alors qu’ils étaient 55 % à la mi-septembre (à lire : Campagne de vaccination Grippe A : réticences ? )

Outre les statistiques, on note dans les cabinets de ville un très forte diminution des questions concernant la grippe A et son vaccin (alors que c’était pluri-quotidien en septembre).

A l’échelle mondiale, la grippe H1N1 est responsable d’au moins 5.000 décès, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Via : AFP — Photo par : BenHeine

Discussion

5 Réponses pour “Obama déclare la grippe A (H1N1) "urgence nationale"”

  1. dans les dom tom la situation ce calme ( moi jsuis de la reunion ) mais Sarkosy devrait en faire autant

    Publié par mutuelle | 26 octobre 2009, 9 h 11 min
  2. Ouais bah visiblement c’est entrain de flamber en région parisienne !!

    Publié par Vincent | 26 octobre 2009, 23 h 45 min
  3. En même temps Georges W. Bush avait déclaré qu’il s’attendait à 20 000 000 de morts américains dûs à la grippe aviaire !

    Pendant que Donald Rumsfeld fabriquait du Tamiflu et voyait le prix de ses actions flamber !!!

    Et pour l’instant la grippe A est nettement moins meurtrière qu’une vulgaire grippe saisonnière !

    Cependant beaucoup de pays en font énormément pour pas grand chose !

    Et pourquoi veut-on obliger les personnels de santé à se vacciner, avec un vaccin nouveau, potentiellement dangereux, pour une maladie moins grave qu’une grippe ordinaire ?

    Où est la balance bénéfice/risque ???

    Publié par Adi | 27 octobre 2009, 19 h 05 min
  4. un pb de santé publique!!!!
    Pffff, avec un test non-obligatoire à 250€ à la charge du “malade”, juste pour savoir si il a la grippe A. ça n’a pas l’air d’être réellement autre chose qu’une perche pour permettre aux labos de boucler 2009.
    la crise donne de l’imagination

    Publié par couille | 27 octobre 2009, 19 h 21 min
  5. Bonjour,
    C’est vrai que le prix du test coute cher, c’est d’ailleurs l’argument que j’ai utilisé avec certains patients dont j’étais certain qu’ils n’avaient pas la grippe (grippe A ou pas), pour le coup j’ai eu 100% de démotivation.
    Ce prix (hors de prix) a néanmoins eu l’avantage de ne pas faire exploser les demandes…
    Et puis hormis pour des raisons de santé publique, avons nous vraiment besoin de réaliser ce test ? grippe ou grippe A le traitement reste le meme !!

    Publié par Vincent | 28 octobre 2009, 12 h 18 min

Laisser un commentaire