//
Vous lisez...

Coup de gueule

Loi HSPT : vent de contestation à l'hopital

Essayons de faire un peu le point sur les craintes et les attentes pour cette loi au lendemain de la manifestation nationale de protestation contre la réforme Bachelot.

L’hôpital se mobilise contre le projet de loi Bachelot. «Mandarins”, simples praticiens, infirmières, aides soignantes et personnels administratifs, ils étaient entre 8.000 et 18.000 selon les sources à défiler ensemble mardi à Paris contre ce texte, accusé par ses détracteurs de “transformer l’hôpital en entreprise”.

Dans le cortège, les banderoles stigmatisaient  la loi « Hôpital, patients, santé et territoires » (HSPT), accusée de donner trop de pouvoir aux directeurs d’hôpitaux, des gestionnaires «sans compétence médicale», et d’instaurer une logique de rentabilité dans les établissements ! NON A L’HÔPITAL ENTREPRISE ! Cette loi est la porte ouverte à la loi de la rentabilité, au détriment du patient ! Un idéologie inacceptable pour l’hôpital public.

loi-hspt

Sous cette pluie de critiques, Roselyne Bachelot a pour sa part assuré que le projet «déjà beaucoup amendé» à l’Assemblée nationale, était «bien sûr perfectible».  La ministre de la Santé, a assuré être attentive aux revendications. Elle a aussi affirmé que son projet de loi «renforce le pouvoir médical». (décidément on aura tout entendu… a t’elle lu son projet de loi ?)

Dans le billet : Le projet de loi “Hôpital, patients, santé et territoires” un commentaire a été posté demandant si cette réforme était un bouleversement… Oui, oui, et encore oui ! L’hôpital-public ne doit pas être géré comme une entreprise ! Il est impensable de favoriser des actes médicaux qui rapportent plus d’argent (T2A) à la place d’actes fondamentaux pour la santé des patients, et pour le bon fonctionnement de notre système de santé !

Un exemple aux confins de l‘aberration pour mieux comprendre : dans mon service hospitalier, nous recevons des patients diabétiques pour des semaines d’éducation ou nous leur apprenons a gérer leur maladie au quotidien et à avoir les bons réflexes en cas de pépin. Selon la tarification à l’acte, «l’éducation des patients» n’est pas rentable car ne rapporte rien sur le plan financier, elle apporte pourtant tellement aux patients en terme d’amélioration de la qualité de vie et tellement aux soignants en terme d’échange humain et de travail gratifiant…

 

Pour tout le reste, il y a mastercard…

A lire : nouvelobs.comlejdd.fr20minutes.fr

Discussion

3 Réponses pour “Loi HSPT : vent de contestation à l'hopital”

  1. Ma liberté d’expression

    A ce jour, une envie de crier, de se faire entendre, de l’écrire………
    Moi, L’ aide Soignante, qui d’un point de vue hiérachique, a tellement peu de chance de se faire écouter, mais la seule chose, personne ne pourra me l’enlever ” Ma liberté de penser…..”
    Entrée en Novembre 1977, dans cette Etablissement, avec une fraicheur, d’apporter un peu de joie, de bien- être, de réconfort, à tout ces papy et mamy…
    Aujourdh’ui, pour moi il est temps, de pouvoir en parler.
    En 30 ans, je pense avoir beaucoup donné, personne n’est parfait, mais le meilleur de moi même a su en ressortir.
    Sans à avoir à parler, de ma souffrance personnelle , tout au long de ces années, qui sont venues s’ajouter à ma vie professionnelle.
    Peut-être ? es ce cela qui m’a fait avancé, et comprendre mieux que qui d’autres , tout ses douleurs morales et physiques.
    Et là, chaque jour, nous sommes confrontés à cette souffrance.
    Mais comment se faire entendre???
    Sans cesse , on nous dit il faut évaluer la douleur. Mais quelle douleur ? Nous soignants, pourtant les plus proches du malade, à nous que l’on se confie le plus.
    Que faire? une impression d’impuissance et notre découragement se fait comprendre.
    Qui dénoncer ? qui est responsablle ? et pourtant chaque jour, tout ces gens en fin de vie qui cris leur délivrance, que ce soit par leurs expressions verbales, ou physiques..
    Chaque jour, nous courons après le temps, tout est fait, mais es ce bien fait?
    Chaque soignant donne surement le meilleur de soi même, mais les moyens ne suivent pas.
    Toujours, ce manque de personnel, jongler avec les horaires, pour pouvoir combler, même pas d’un point de vue humain, mais matériel. Et là!!
    Tout le monde semble content, d’avoir fait son travail.
    Chaque journée terminée, en essayant de se dire que nous avons quand même apporté un peu de réconfort, de bonheur, et quand même…….. Un mal être vient se gréffer.
    Nous avons courus toute la journée, épuisés, hâte d’aller se reposer, fatigués , Et c’est ça le travail ??
    Juste un énorme réconfort, il suffit de partir quelques jours, et là , nos papy et mamy, le sourire aux lèvres ” Comme je suis content de te revoir ” ou ” Merci ma fille ” et là !!!!!
    Pour nous c’est une grande joie,.
    ” Nous apportons un bien immense à tout ces gens, qui pour la plupart, nous sommes devenus un peu leurs familles, ils ont tellement besoin de tendresse, d’affection, un besoin d’être écouter, parfois juste une caresse sur la joue, mais comme c’est immense!!!!!!!!!!
    Mais là, à ce jour. Dommage, nous courons, après le travail,, pourtant, tellement primordial.
    Mince alors!!!!!!!!! Nous ne sommes pas sur des machines!!!!!!!!
    Quand on nous parle de formation, mais il faut arrêter, ces bêtises, bien- sûr parfois il est utile, mais que de temps de perdu…Pourquoi pas consacrer un peu plus de temps à tout ces gens.
    Je ne peut m’empêcher, après toutes ces années, de penser qui s’occupera de nous ? car il faut pas croire, tous sans exception, même au plus jeune.
    Voilà!!!!
    Que personne, ne prends ça pour une morale, juste l’envie de le dire, de l’écrire, surement aussi un besoin personnel.
    Qui d’autres peut mieux le comprendre?
    Bien sûr que l’on va me le dire, que j’ai trop souffert personnellement, tant pis, chacun pourra juger, mais ce qu’il ya de sûre, tout le le monde à sa liberté de penser….
    et moi la première, je ne porterai aucun jugement.
    mais, croyez le bien, nous sommes une équipe, qui au profond de chacun, le souffre autant, sauf que moi, qui arrive à l’exprimer, Es ce normal tout ça???
    Si tout nos politiciens pouvaient être confrontrés a toute cette souffrance personnellement, croyez le bien, nous en serions pas là.
    Pourtant , juste quelques postes de soignant de créer, et quelle force aurions nous auprès de ces gens qui demandent à mourir dans la dignité de tout leurs passés.

    Maintenant, pourquoi pas le dire a voix haute, ce que tout le monde pense tout bas……..

    Publié par Brard | 30 mai 2010, 17 h 23 min
  2. Ton message a bien été entendu, et je suis parfaitement d’accord avec toi !
    Toute l’équipe du blogdelasante.com se joint à moi pour t’encourager dans ce difficile métier que tu semble tant aimer.

    Publié par Vincent | 31 mai 2010, 22 h 17 min
  3. BRard, je ne suis pas à ta place mais d’après ton billet, je peux ressentir votre dévouement par rapport à votre métier!

    Publié par devis mutuelle | 28 octobre 2011, 14 h 51 min

Laisser un commentaire