//
Vous lisez...

Médecine

L'explosion des allergies alimentaires

A l’occasion de la Journée française de l’allergie, Le Parisien constate que « le nombre d’enfants allergiques à au moins un aliment a doublé en 5 ans ».

Les spécialistes estiment ainsi qu’un Français sur trente est touché, soit 2 millions de personnes. Et ce sont les enfants de moins de 15 ans qui sont les plus atteints, soit 5 % de cette population.
Pour expliquer cette importante et subite augmentation, l’association Asthme et allergies avance, pêle-mêle, l’allaitement maternel moins systématique qu’avant, la diversification alimentaire trop précoce du nourrisson, l’excès d’hygiène de nos sociétés contemporaines… Mais scientifiquement, ces raisons sont très controversées.
Luc Refabert, pneumo-allergo-pédiatre à l’hôpital Necker à Paris, remarque en effet que « les résultats scientifiques sont discordants sur presque tous les sujets, même sur le rôle protecteur de l’allaitement. Du coup, on ne peut donner aucun conseil de prévention primaire ».

Les soupçons se portent désormais davantage vers l’émergence de nouveaux aliments allergènes. Les médecins pointent ainsi du doigt l’influence de la world-food et son lot d’aliments «exotiques», mais aussi la consommation croissante de plats préparés qui exposent les consommateurs à des allergènes masqués : des colorants, épaississants ou encore des exhausteurs de goût. Mais là encore, rien d’évident.

Petite lueur d’espoir : une méthode de désensibilisation, déjà couramment utilisée pour les allergies respiratoires, devrait pouvoir être proposée aux allergiques d’ici 5 ans.

Méfiance pour les personnes touchées, une allergie peut en cacher une autre, ce sont les allergies croisées, et une allergie respiratoire mal soignée peut devenir une allergie alimentaire handicapante (petite pensée pour ma soeur qui ne peut plus manger aucun fruit !).

Petite touche pessimiste pour finir, Isabelle Bossé, présidente de l’Association nationale des allergologues, prevoit que si on suit la même évolution que celle à laquelle on assiste depuis 15 ans, en 2020-2030 une personne sur deux aura des allergies. Moi j’en suis déjà ! Et vous ?