//
Vous lisez...

E-santé

Le grand marché de l'audioprothèse

Après la  12ème Journée nationale de l’audition, j’avais envie de revenir sur ce sujet de santé publique qu’est l’audition et pour etre plus précise : le marché de l’audiprothèse.

Le Figaro constate que sur les 4 à 6 millions de malentendants estimés en France, moins de 1 million (17 %) sont appareillés. Selon une enquête Ipsos, le prix élevé et le faible remboursement sont le premier frein à l’appareillage, devant les raisons esthétiques et «la honte de montrer son handicap».
Le marché a toutefois bien progressé : les ventes annuelles sont passées de 55 000 en 1975 à 365 000 en 2005 en France, d’après un rapport de la Haute Autorité de santé.
Plusieurs centaines de modèles d’audioprothèses existent en France, rendant plus difficile le choix pour les patients, qui ajoute que le coût,  très mal remboursé par l’Assurance-maladie,  varie de 1 000 à 2 000 euros, contrôles compris. Un coût le plus souvent à multiplier par deux, les deux oreilles devant être équipées.
Pour ceux qui ont réussi à les adopter ces aides auditives «changent la vie» et permettent de se réinsérer socialement.

Bon je ne veux pas encore faire ma rabat-joie, mais je rappelle que le meilleur moyen de lutter contre la presbyacousie est la prévention : exit les baladeur MP3 à fond dans les oreilles, protections auditives pour sortir en boite ou aller au concert… Des petits gestes simples qui vous changeront peut être la vie. Pour les plus agés, si certains symptômes apparaissent, si vos proches vous reprochent de trop les faire répeter parlez en à votre médecin traitant, il saura vous orienter vers une structure de dépistage.