//
Vous lisez...

Recherche médicale

Greffes de cellules souches contre le diabète de type 1

Nouvel espoir dans le traitement du diabète insulinodépendant, grâce à une autogreffe de cellules souches prélevées dans leur propre moelle osseuse, 23 diabétiques volontaires ont pu se passer des piqûres quotidiennes d’insuline pendant 14 à 52 semaines d’affilée.

Un des diabétiques a même tenu plus de 4 ans sans injections, 4 patients pendant 3 années de suite et 3 autres pendant 2 ans.

Science fiction ou véritable alternative thérapeutique : il est à retenir que comme le patient reçoit ses propres cellules, il n’a pas à prendre un traitement immunosuppresseur à vie, ce qui limite le risque de complications et les contraintes liées à ce traitement.
L’étude est totalement pionnière et beaucoup de questions restent sans réponse. On ne sait pas, par exemple, quelles cellules dans la moelle osseuse peuvent se différencier en cellules pancréatiques et être capables de produire de l’insuline.

Une idée lumineuse qui pourra peut être permettre aux quelques 150 000 personnes atteintes en France de bénéficier d’un traitement au combien moins contraignant que l’injection pluriquotidienne d’insuline. Un peu d’espoir pour les patients atteint de cette maladie chronique qui ne prend jamais de vacances…

Source : travaux du Pr Burt, de la Northwestern University de Chicago, dans le Jama.

Image : http://www.diabete.unige.ch/poste8Souches.php