//
Vous lisez...

Médicaments

Contre-indication de certains suppositoires contre la toux chez les enfants

L’AFSSAPS a publié il y a quelques jours une recommandation concernant la contre-indication des suppositoires contre la toux chez les enfants de moins de 30 mois et chez les enfants et lui ayant eu des antécédents de convulsions fébriles ou d’épilepsie. Il s’agit des suppositoires contenant des dérivés terpéniques (BRONCHORECTINE, BRONCHODERMINE, COQUELUSEDAL…).
Ces produits (pourtant utilisés depuis des années ont été associés à des complications neurologiques (telles des convulsions, somnolence et agitation) en particulier chez l’enfant, en raison de l’immaturité du système nerveux central.

Médicaments retirés du marché :

  • BRONCHORECTINE AU CITRAL NOURRISSONS, suppositoire (Laboratoires MAYOLI SPINDLER)
  • TERPONE NOURRISSONS, suppositoire (Laboratoires ROSA PHYTOPHARMA)
  • BRONCHODERMINE NOURRISSONS, suppositoire (S.E.R.P)
  • TROPHIRES COMPOSE NOURRISSONS, suppositoire /TROPHIRES NOURRISSONS, suppositoire (SANOFI AVENTIS)

Médicaments désormais contre-indiqués chez les enfants de moins de 30 mois ainsi que chez l’enfant présentant des antécédents d’épilepsie ou de convulsions fébriles :

  • PHOLCONES BISMUTH ENFANTS, suppositoire (COOPERATION PHARMACEUTIQUE FRANÇAISE)
  • COQUELUSEDAL ENFANTS, suppositoire (LABORATOIRE DES REALISATIONS THERAPEUTIQUES ELERTE)
  • EUCALYPTINE ENFANTS, suppositoire (LABORATOIRE HEPATOUM)
  • BRONCHORECTINE AU CITRAL ENFANTS, suppositoire (Laboratoires MAYOLI SPINDLER)
  • TERPONE ENFANTS, suppositoire (Laboratoires ROSA PHYTOPHARMA)
  • BI‐QUI‐NOL ENFANTS, suppositoire (MERCK MEDICATION FAMILIALE SAS)
  • BRONCHODERMINE ENFANTS, suppositoire (S.E.R.P)
  • TROPHIRES COMPOSE ENFANTS, suppositoire / TROPHIRES ENFANTS, suppositoire (SANOFI AVENTIS)
  • OZOTHINE ENFANTS 30 mg, suppositoire / OZOTHINE A LA DIPROPHYLLINE ENFANTS, suppositoire (ZAMBON France)

Caricature par Tis : phdelirium.com

Discussion

Une Réponse pour “Contre-indication de certains suppositoires contre la toux chez les enfants”

  1. C’est juste un scandale de plus, mais dans l’autre sens. Oui les déviré terpénique chez l’enfant (comme d’ailleurs chez l’adulte) peuvent entraîner certains effets secondaires. Mais:

    1) ils sont très rares
    2) Ils ne sont pas critiques aux doses physio.

    Par contre leur potentiel avéré de couverture anti-infectieuse en fait une bonne esquive de traitement plus lourd et plus juteux car pas basé sur de “banales” et “non brevetable” huiles essentielles. De plus l’ampoule rectale permettant un “by-pass” du filtre hépatique en premier cycle le vecteur systémique ce révèle efficace. C’est d’ailleurs pour cela que c’est en supo que les qq effet secondaires se font jours.

    Donc pour résumer mon point de vue, une fois de plus AFSSAPS aux chiot ! Et merci SanoMercGlaxo.

    PS: Pour les parents qui souhaite continué, vous pouvez toujours vous faire prescrire “une préparation magistral à visé thérapeutique”. La sécu prend en charge sans pb. Toutefois cela oblige à trouver un très très bon généraliste (encore rare, mais ils sont de plus en plus nombreux chez les jeunes) et surtout et la c’est mission commando, un vrai pharmacien qui se souvient qu’avant de tenir une épicerie il était docteur, heureusement il en reste…

    Publié par Aubertin Michael | 23 novembre 2011, 8 h 06 min

Laisser un commentaire