//
Vous lisez...

Recherche médicale

Communiquer dans le coma

Une étude réalisée sur 54 personnes dans le coma, publiée récemment dans le New England Journal of Medicine, a permis de découvrir des signes de conscience chez 5 d’entre elles.
En demandant à ces patients en état végétatif de s’imaginer en train de jouer au tennis ou de se promener dans leur maison, deux équipes de chercheurs de l’université de Cambridge (Angleterre) et de l’université de Liège (Belgique) ont découvert que les mêmes zones cérébrales étaient activées chez des personnes ne souffrant d’aucune déficience neurologique via l’IRM fonctionnelle.
Plus troublant encore, le seul des 5 patients à avoir été soumis à un autre test de communication l’a passé avec succès. Quand les chercheurs lui ont demandé de répondre à plusieurs questions le concernant, il a toujours apporté des réponses justes, alors que ce patient était considéré comme végétatif depuis 5 ans.

Les 5 personnes ayant réagi positivement aux tests ont subi un grave traumatisme crânien à la suite d’un accident. On n’en trouve aucune dont le cerveau avait été privé d’oxygène.
L’un des chercheurs, Steven Laureys (université de Liège), précise toutefois qu’ il faut être très prudent et ne pas donner de faux espoirs. Tous ces travaux vont prendre encore beaucoup de temps.

Plusieurs bémols sont en effet à soumettre : l’IRM fonctionnelle n’est pas un outil de communication pour patient en état végétatif.
Ces résultats ne signifient pas que tous les patients en état végétatif ont les mêmes capacités que celles enregistrées par les chercheurs. L’état de conscience auquel ils peuvent avoir accès n’a sans doute rien à voir avec celles d’un individu «normal». Ces découvertes vont avoir assurément des répercussions cliniques et éthiques. D’autres études sont en cours et nous permettrons bientôt d’en savoir plus sur les capacités de communication des patients en état végétatif chronique. Patience…!