//
Vous lisez...

Nutrition

Le cerveau peut-il contrôler l’obésité ?

obésitéC’est une question qui fait l’objet d’une équipe de recherche de Rennes. Celle ci a réussi à faire maigrir des cochons grâce à un procédé ingénieux modifiant les informations reçues par le cerveau.

Le Dr Arnaud Biraben, neurologue au CHU de Rennes, a eu l’idée de s’attaquer à l’obésité en envoyant au cerveau des messages erronés sur l’état de satiété.

Le travail, mené en association avec une équipe de recherche de l’INRA, a consisté à stimuler les nerfs vagues à l’aide d’impulsions électriques pour, schématiquement, indiquer au cerveau que l’estomac est plein, alors qu’il ne l’est pas.

Les chercheurs vont maintenant passer aux essais sur l’homme. Un fabricant a été trouvé pour la réalisation de boîtiers implantables de 4 cm de diamètre sur moins de 1 cm.
Ceux-ci seront placés sous la peau à l’issue d’une petite intervention chirurgicale et reliés aux nerfs par des électrodes. La fréquence et la durée des impulsions délivrées seront réglées de l’extérieur par un médecin.
Si les bons résultats se confirment, ce traitement contre l’obésité pourrait constituer une alternative avantageuse aux techniques chirurgicales actuelles, qui présentent des effets secondaires non négligeables.

Le Dr Biraben signale : la stimulation vagale n’a pas montré d’effet nocif.
Mieux : nous avons observé sur les épileptiques, sur qui cette technique est déjà utilisée, qu’elle a des effets positifs sur l’humeur des patients traités.

Des innovations qui se font attendre à l’heure où la France rattrape allègrement son collègue américain en terme d’augmentation de l’obésité.