//
Vous lisez...

Gouvernement

Bachelot veut creer un site web de conseils médicaux

La ministre de la Santé va lancer une «mission exploratoire» sur un «service public de conseil médical et d’orientation». Les conclusions en seront attendues mi-juillet .
Ce site Internet unique, «officiel» et très médiatisé, serait doublé d’un numéro de téléphone national. Chacun pourrait y obtenir les pharmacies de garde de sa ville, des conseils de santé dispensés par une infirmière, voire une véritable consultation médicale à distance, ou être dirigé vers un service spécialisé pour les cas plus complexes (prévention du suicide…).
Scandaleux… Comment compte t’elle gérer les erreurs médicales de ses précieux conseillers qui vont donner des directives sans voir les patients ?

Roselyne Bachelot,  y voit un moyen de réduire les inégalités d’information, qu’elle considère comme une forme de discrimination dans l’accès aux soins.
Au pays des bisounours,l’idée pourrait aussi contribuer à désengorger les services de garde et d’urgence ou à réduire la surconsommation de médicaments. Mais dans la vraie vie on se rend bien compte dans les services d’urgences que l’information, meme lorsqu’elle est clairement delivrée par les médecins traitants, n’est pas suivie d’effets… Les patients consultent malgré tout et encombrent les services d’urgences pour des consultations non justifiées.

Ce modèle copierait le modèle anglais qui fonctionne bien et qui permet aux usagers de connaitre les hopitaux, les pharmacies de garde en fonction de leur ville… Pour ça, je trouve l’idée plutôt bonne… Pour le reste, ce n’est pas la télémédecine et ses nommmmbreux inconvénients qui répareront les trous faits dans le budget santé de l’état… Vous reprendrez bien un ptit vaccin contre H1N1, non ?