//
Vous lisez...

Assurance maladie

La chasse aux arrêts de travail abusifs est ouverte

Roselyne Bachelot a annoncé hier une série de dispositions visant à limiter les dépenses de la branche maladie de la sécurité sociale, dont le déficit prévisionnel pour 2009 est catastrophique (lire notre billet sur le  trou de la sécu).

Le gouvernement annonce la généralisation de la visite du médecin prescripteur en 2010, c’est-à-dire la possibilité pour une entreprise d’envoyer un médecin de l’Assurance maladie contrôler au domicile d’un patient la validité de son arrêt.
La ministre annonce par ailleurs l’envoi de 1.000 lettres d’avertissement aux plus gros prescripteurs d’arrêts maladie, ainsi la mise “sous accord préalable” de 150 médecins “au titre de la surprescription d’indemnités journalières”. La mise “sous accord préalable” signifie le placement sous tutelle des Caisses d’assurance maladie des médecins concernés, dont les arrêts seront systématiquement contrôlés.

11% des arrêts de travail sont jugés injustifiés par la CNAM (caisse nationale d’assurance maladie).

Des mesures drastiques qui laisseront peu de place au jugement et au ressenti du médecin prescripteur pour la delivrance d’arrêt de travail… Dommage d’en arriver là…

Lire aussi :  la sécu rattrape ses fraudeurs et l’assurance maladie : plus de 10% des arrêts de travail injustifiés !