//
Vous lisez...

Cancérologie

Alzheimer ou cancer ? mon coeur balance…

Le Figaro indique que « la maladie d’Alzheimer est la troisième maladie jugée la plus grave, derrière le cancer et le sida », selon la population générale, les personnes dont un membre de la famille est touché par la maladie ou des professionnels de santé.
L’étude montre que les pertes de mémoire ne sont pas nécessairement perçues comme anormales et sont très souvent considérées comme une conséquence inévitable du vieillissement.

Les troubles liés à la mémoire figurent cependant parmi les signes évocateurs les mieux connus puisque 95 % des sondés pensent qu’avoir des difficultés à se souvenir du chemin pour rentrer chez soi constitue un signe évocateur de la maladie.

Près de quatre personnes sur dix estiment être plutôt mal ou très mal informées sur cette maladie, et elles sont 79 % à penser que les médias devraient en parler davantage. Et malgré la peur importante que suscite Alzheimer, 91 % d’entre elles souhaiteraient connaître le diagnostic si elles en avaient les signes évocateurs.

Pour ce qui est d’un dépistage précoce, les spécialistes restent très partagés. Certains neurologues estiment que plus les médicaments sont prescrits tôt et plus ils pourraient être efficaces. Le problème, c’est que pour l’instant aucun médicament disponible sur le marché n’a véritablement démontré son aptitude à retarder l’évolution de la maladie vers la démence. On peut se demander à quoi peut réellement servir un dépistage précoce si ce n’est à inquiéter inutilement le malade confronté à un mal pour l’instant incurable. Et vous qu’en pensez vous ?

A lire aussi : Alzheimer : l’impuissance douloureuse de l’entourage, Une souris traitée contre Alzheimer, Alzheimer : interet de la musicothérapie !