//
Vous lisez...

Grossesse

Amendements pour un meilleur accès à l’IVG

ivgLe Figaro revient sur l’examen du  projet de loi «Hôpital, patients, santé, territoires» à l’Assemblée nationale, notant que la députée Bérengère Poletti « vient de déposer un ensemble d’amendements » pour assurer « une meilleure information sur la contraception et une meilleure formation des médecins ».

Selon la députée :« l’accès à l’IVG serait menacé. Les restructurations hospitalières, qui se traduisent par la fermeture de cliniques qui effectuaient des avortements, l’effectif décroissant des gynécologues qui réalisent l’avortement et le désengagement des établissements de santé privés au sujet de cette pratique expliqueraient le phénomène ».

Le Figaro ajoute qu’il y aurait dans certaines régions de tels « embouteillages » que le délai légal d’intervention de 12 semaines serait souvent dépassé, laissant un nombre non négligeable de femmes dans une situation délicate.
Malgré la consommation de contraception la plus importante d’Europe, la France compte plus de 200 000 avortements par an, soit le double de l’Allemagne. Et il augmente ces dernières années chez les adolescentes.
Pour le Dr Marc-Alain Rozan, président du Syndicat des gynécologues obstétriciens de France, c’est le manque d’information qui est la principale cause de cet échec.
Les amendements prévoyant notamment que le deuxième cycle des études médicales comprenne un enseignement portant spécifiquement sur la contraception et l’interruption volontaire de grossesse, mais aussi que les moyens d’accès à l’IVG soient fixés de façon obligatoire et coordonnée par le schéma régional d’organisation des soins, seront étudiés en séance publique la semaine prochaine.

Aujourd’hui 2 femmes sur 10 ont subi un avortement… Un acte médical qui n’est pas à prendre à la légère, car il comporte des risques et peut être vécu comme un traumatisme par les patientes. Le nombre d’IVG de “confort” est en constante augmentation et les “récidives” sont fréquentes… Gare aux dérives !

Les portes des planning familiaux sont ouvertes à toutes pour accéder aux informations et aux moyens de contraception.

Discussion

7 Réponses pour “Amendements pour un meilleur accès à l’IVG”

  1. La prévention et l’éducation à la contraception ne doivent pas être négligées. Le désengagement des établissements privés doit tout de même être relativisé, je trouve. Il est de notoriété publique que la gynécologie n’intéresse plus grand monde (gardes et astreintes contraignantes, primes d’assurance RCP exorbitantes, etc.).

    Publié par OY | 8 mars 2009, 18 h 20 min
  2. Et parallèlement on veut baisser de 40% le budget du planning familial: http://www.planning-familial.org/ouverture.php
    Je me marre…
    IVG de “confort”, comme césarienne de “confort”, ça ne veut rien dire. Peut-on décemment dire que de tels actes sont confortables? Doit y avoir un problème quelque part.

    Publié par Knackie | 8 mars 2009, 19 h 01 min
  3. Je te l’accorde “de confort” c’est franchement maladroit mais volontairement choquant… Mais je pense à toutes ces femmes que j’ai vues en consultation venir pratiquer leur xième IVG comme on vient faire ses courses au supermarché alors qu’elles ont accès à l’information et à des moyens de contraception…C’est une manière un peu coup de gueule de ne pas laisser cet acte traumatisant et risqué (et non pas confortable) se banaliser…Opinion personnelle…

    Publié par Raph | 9 mars 2009, 0 h 29 min
  4. Dans ce cas on peut parler d’IVG à répétition.. Et lorsqu’un femme préfère se faire ch*** à être hospitalisée, passer au bloc, rentrer chez elle, ou prendre un médicament, saigner controler etc… et ce plusieurs fois par an, on peut vraiment se demander ce qui cloche pour qu’elle utilise l’IVG comme moyen de contraception.
    Je ne pense pas que c’est forcémment parce qu’elle est conne, que l’IVG c’est gratuit et qu’elle s’en fout.

    Publié par Knackie | 9 mars 2009, 6 h 59 min
  5. c’est quand meme grave ! L’IVG n’est pas un moyen de contraception ! Tu crois vraiment que certaines femmes sont assez inhumaines pour s’en foutre ?? Faudrait ficher les multirécidivistes pour qu’elles n’y aient plus droit ! 😉

    Publié par bulbizar | 9 mars 2009, 17 h 50 min
  6. Il faut agir au plus vite pour arrêter le processus en cours de mise en péril de l’activité d’orthogénie au sein des centres hospitaliers, car quoi que l’en pense Christine Boutin, l’IVG est une composante obligatoire de l’offre de santé. Il faut aussi revaloriser cet acte médical pour en assurer la pérennité, car les médecins pionniers vont prochainement partir en retraite. Le gouvernement doit nous donner au plus vite toutes les assurances sur les moyens mis en œuvre pour la poursuite de l’activité d’orthogénie dans les établissements de santé. Il doit prouver son efficacité, sinon la crédibilité de Roselyne Bachelot va encore une fois en prendre un coup.

    Publié par preservatif | 10 mars 2010, 12 h 20 min

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] bonnes nouvelles en réponse à l’article sur l‘IVG qui vous a fait beaucoup réagir ! Opinion personnelle, voilà un moyen simple et efficace de […]

Laisser un commentaire