//
Vous lisez...

SIDA

Tests rapides du VIH

Un arrêté du 9 novembre 2010 autorise la mise en œuvre du test rapide d’orientation diagnostique (Trod) du VIH. En élargissant les possibilités de dépistage, ce test marque une avancée importante dans la lutte contre le sida.

En dehors des situations d’urgence, un TROD peut être réalisé chez toute personne, « dans son intérêt et pour son seul bénéfice, après l’avoir informée et avoir recueilli son consentement libre et éclairé », par différents professionnels de santé :

  1. médecin exerçant en cabinet libéral ;
  2. médecin, biologiste médical, sage-femme exerçant dans un établissement ou un service de santé ;
  3. infirmier ou technicien de laboratoire dans un établissement ou dans un service de santé, sous la responsabilité d’un médecin ou d’un biologiste médical ;
  4. médecin, biologiste médical, sage-femme ou infirmier dans une structure de prévention ou une structure associative impliquée en prévention sanitaire, à la condition que cette structure dispose de l’habilitation au TROD selon une convention ;
  5. salarié ou bénévole, non professionnel de santé, dans une structure de prévention ou une associative à condition qu’il ait préalablement suivi une formation validée à l’utilisation des TROD.

TROD, dépisatage SIDA - VIH - TROD dépistage rapide du SIDA

Pour le moment, quatre cas d’urgences ont été définis :

  1. en cas d’accident d’exposition au sang pour tester la personne « source » ;
  2. en cas d’exposition sexuelle récente pour tester un partenaire afin de proposer éventuellement un traitement post-exposition ;
  3. au cours d’un accouchement pour une femme de statut sérologique inconnu ou ayant été exposée depuis le dernier dépistage à un risque de transmission du VIH ;
  4. en cas d’urgence diagnostique devant des symptômes évoquant un syndrome d’immunodéficience acquis (Sida).

Pour en savoir plus sur le sida et son dépistage, rendez-vous sur Sida Info Service et sur legifrance.gouv.fr