//
Vous lisez...

Cancérologie

Pas de dépistage simplifié pour le cancer du poumon

Nous n’avions pas relayé l’info sur la mise à disposition d’un test sanguin pour dépister le cancer du poumon au moment de sa parution sur le site du monde.fr en début de semaine.En effet il ce genre de nouvelle est souvent publié par des laboratoires dans le but de se faire connaitre. N’ayant pas été publié dans une revenu scientifique classic la mise en garde était de rigueur.

Après avoir réalisé un mini-buzz sur la toile avec son article sur le test sanguin dans le cancer du poumon, le site du monde.fr publi (sorte de méaculpa) une interview de Fabien Calvo, directeur adjoint de l’Institut national du cancer a décidé d’apporter quelques précisions sur le site du monde.fr

Des laboratoires de biotechnologie font régulièrement ce type d’annonces pour compléter le financement de leurs projets. Le communiqué n’est pas très précis (…) aucune information qui permette de se faire une idée de la méthodologie suivie. (…) Pour les cancers, on recherche des protéines anormales qui signent la tumeur. Le problème est de savoir quelles sont les protéines réellement spécifiques d’une tumeur. On le sait pour le cancer du sein, de la prostate ou pour les tumeurs digestives, mais ce ne sont pas des tests sensibles : on les détecte souvent trop tard, quand la tumeur est déjà importante.
Ces marqueurs sont donc plus utilisés pour le suivi thérapeutique que pour la détection de ces cancers (…) De nombreuses équipes en France sont impliquées dans la recherche de nouveaux marqueurs dans les cancers. La publication scientifique évaluée par des scientifiques est bien sur le garant de la qualité de la construction des études.

Comme pour tous les cancers, seule l’analyse anatomopathologique (obtenu par biopsie) permet de donner un diagnostic de certitude d’un cancer. De nombreux cancers bénéficient de moyens simple pour un dépistage de masse. Mais ce dépistages de masse ne constituent pas une certitude diagnostique !

Via : « Il n’y a pas de test simple pour le dépistage du cancer du poumon »