//
Vous lisez...

Epidémie

Prescription de Tamiflu : le débat

Alors que je vous faisais part de la nouvelle recommandation concernant la prescription de tamiflu chez les patients grippés (lire les indications du tamiflu), celle ci est loin de faire l’unanimité dans le monde médical.

Pour des représentants des médecins généralistes comme le Collège national des généralistes enseignants (CNGE), les nouvelles recommandations du tamiflu ne sont pas justifiées d’un point de vue médical. Tandis que des spécialistes de maladies infectieuses ou de pneumologie regrettent qu’elles interviennent trop tard dans l’évolution de l’épidémie.

Ainsi, le CNGE ne recommande pas l’utilisation systématique de médicaments antiviraux en cas de suspicion de grippe A (H1N1).
Soulignant que, pour cette grippe, «les données actuelles sont trop fragmentaires et de très faible niveau de preuve», le CNGE demande à la DGS d’indiquer les arguments scientifiques et les niveaux de preuve sur lesquels s’appuie ce changement soudain de recommandation.

Le Dr Vincent Renard, vice-président de l’organisme, déclare : « Les bénéfices du Tamiflu ne sont pas établis, contrairement aux effets secondaires : nausées et vomissements qui sont fréquents chez les adultes, troubles du sommeil chez les enfants ».

Encore une information contradictoire qui ne nous aide pas à nous faire une opinion…
Selon le sondage en ligne de Médiaprismgroup, selon lequel la grippe A est un sujet de préoccupation notable des Français puisque 95% d’entre eux en parlent de manière régulière avec leur entourage : 64% des répondants jugent le virus peu ou pas dangereux, alors que 62% pensent qu’il peut provoquer le décès de personnes ne présentant pas de pathologie ni de fragilité particulière.
Les français s’estiment plutôt mal informés, soit par le gouvernement (à 59%) soit par le corps médical (56%). En outre, 69% d’entre eux considèrent que les médias ne relaient pas correctement l’information.

De nouvelles données qui continuent de semer le trouble dans les esprits : pour ma part je suis enfin vaccinée, avec adjuvant… Pour l’information, nous sommes a votre disposition pour essayer de répondre à vos questions…Vivement cet été qu’on en parle plus ni de cette grippe ni du Tamiflu !

Dans tous les cas où la prise d’antiviraux est recommandée, la première prise doit être la plus précoce possible. Pour les formes cliniques modérées non compliquées, le traitement antiviral doit être prescrit dans les 48 heures suivant l’apparition des premiers symptômes et pas au-delà. Pour les formes cliniques graves ou compliquées, il n’existe pas de délai pour la mise sous traitement antiviral.

Deux médicaments antiviraux sont efficaces sur le virus de la grippe A(H1N1)v : l’oseltamivir (Tamiflu® – laboratoire Roche) et le zanamivir (Relenza® – laboratoire GlaxoSmithKline).

Ces deux médicaments disposent d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne.Tamiflu® peut être utilisé en traitement curatif (5 jours) ou traitement prophylactique (10 jours)