//
Vous lisez...

Epidémie

Grippe A : les complications surviennent à tout âge

001On avait dans l’esprit que la grippe A tuait plus chez les jeunes car une relative immunité est présente chez les sujets plus agés. Une enquête américaine publiée dans le Jama révèle que les personnes de plus de 50 ans peuvent aussi être victimes de complications graves de la grippe H1N1.
Le nombre de décès chez le plus de 50 ans est plus élevé que pour les autres tranches d’âge.

En clair, ils sont moins souvent malades et hospitalisés que les plus jeunes du fait d’une immunité antérieure pour certains d’entre eux, mais lorsqu’ils le sont, le risque d’en mourir est plus important.
Selon cette étude, réalisée auprès de 1 088 malades hospitalisés en Californie lors de la vague épidémique d’avril à août 2009, 32% étaient des jeunes de moins de 18 ans. L’âge moyen des personnes hospitalisées était de 27 ans. Au total, 118 décès ont été à déplorer, soit 11% des personnes hospitalisées. Mais ce pourcentage atteint 20% pour les plus de 50 ans.

Il est à noter que 68% des hospitalisés dans cette enquête présentaient une comorbidité telle que : hypertension, diabète, maladie rénale ou digestive… L’obésité apparaît également comme un facteur de risque.

Les auteurs de ce travail du California Pandemic Working Group précisent qu’il est important de protéger en priorité les proches des jeunes enfants de moins de 2 ans, trop jeunes pour recevoir les vaccins.
Enfin, les complications les plus graves ont concerné les femmes enceintes : 20% des femmes enceintes hospitalisées ont eu besoin de soins intensifs. Les auteurs insistent pour qu’elles bénéficient de la vaccination en priorité.