//
Vous lisez...

Médecine

10 choses à savoir dans une infection urinaire !

Conseils infection urinaire - cystiteAh ! L’infection urinaire, voilà une chose que nous les hommes avons 50 fois moins de chance de partager avec vous.
J’ai trouvé cela intéressant de faire un billet sur le sujet car une femme sur trois aura une infection urinaire avant l’âge de 24 ans.
Les récidives sont fréquentes : 20 % au cours de la vie, 3 % dans l’année (d’où l’intérêt de bien se traiter).

1- Il y a plusieurs choses à distinguer dans l’infection urinaire :

D’un coté, il y a l’infection urinaire simple de la femme jeune : la cystite (et qui va bien) et d’un autre il y a tout le reste.
Dans la catégorie « tout le reste » on y met : les infection urinaires récidivantes, les pyelonephrites (on en reparlera plus tard), les infections urinaires sur malformation uro-génitale, et toutes les infections sur un terrain particulier…
Évidemment dans ce billet je ne vais vous parler que de l’infection urinaire simple de la femme jeune : la cystite.

2- Quels sont les symptômes d’une infection urinaire ?
« pipi tout le temps » « pipi qui brule » et « vite pipi » 🙂

3- Ché grave docteur ?
C’est généralement bénin. Il est néanmoins nécessaire de consulter un médecin, des analyses complémentaires pourront être demandées, en particulier en cas de récidive.

4- Et comment ça se traite ?
Le traitement se fait par antibiotiques. Souvent en une seule prise! Selon les cas, on peut être amené à prescrire des antibiotiques sur plusieurs jours, sans pour autant que la situation devienne « compliquée » (à discuter avec votre médecin).

5- Avec le traitement il est important d’observer des règles hygieno-diététiques.

– Buvez beaucoup : 1.5 à 2 litres de liquide par jour. Buvez de l’eau. – Certains recommandent le jus de canneberge (Cranberry).
– Uriner systématiquement après les rapports sexuels.
– Essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière (ne pas rapporter de germes).
– Traiter les problèmes de constipation.
– Ne pas se retenir d’uriner.
– Faîtes vos toilettes intimes à l’eau et au savon doux (pas de douche vaginale).
– Éviter l’humidité et la chaleur (vêtements serrés, vêtements en synthétique…)…

6- Et que faut t’il surveiller ?
Il est important de surveiller amélioration de la symptomatologie, et l’absence de fièvre et/ou de douleurs lombaires. Ces symptômes oriente vers une infection urinaire haute (appelée pyélonéphrite) et nécessite une prise en charge médicale plus poussée.

7- Quid de l’analyse d’urine (bandelette urinaire / ECBU) ?
Une simple analyse par une bandelette urinaire permet d’affirmer le diagnostic
Si votre (bon) docteur vous prescrit une analyse d’urine (ECBU il faut impérativement faire pipi dans le pot-pot AVANT de prendre les antibiotiques

Si vous prenez l’antibiotique avant de faire l’analyse vous allez stériliser les urines et le germe ne pourra pas etre identifié (autant « pisser dans un violon ») !

8- Comment faire un ECBU ?
Pour obtenir un pot à pipi, il suffit d’aller en demander au laboratoire d’analyse ou dans certaines pharmacies.
L’idéal étant de faire une (bonne) toilette intime (au dakin par exemple), faire son prélèvement sur les urines du matin (de préférence).
Le premier jet d’urine est à éliminer dans les toilettes.Le prélèvement peut être conservé dans le frigo quelques heures.

9- Pourquoi faire un ECBU si c’est simple et qu’on connait le traitement ?

Un ECBU met 3 jours pour être analysé au laboratoire (il faut mettre en culture les bactéries), vous n’allez pas attendre le résultat pour prendre le traitement, par contre si l’infection est résistance ou si vous faites une pyélonéphrite, l’antibiogramme sera déjà fait !

10 – La question qui tue… : Au secours docteur j’ai un E-Coli dans les urines

L’infection urinaire « classique » est régulièrement liée à E-Coli (Escherichia Coli). Bien que cette bactérie ait défrayé la chronique en juin/juillet 2011, il s’agit de 2 souches différentes. Pas de panique si vous avez une infection urinaire  à E-Coli (Escherichia Coli) car c’est la bactérie la plus fréquemment retrouvée dans ce type d’infection.

Si vous voulez rajouter un 11ème point n’hésitez pas !
ECBU = examen cyto-bactériologique des urines 🙂

Cet article est dédicacé à Lily-plouche !