//
Vous lisez...

Interview

Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

Il y a quelques jours nous avons publié un article sur l’arrêt du tabac : Arreter de fumer : c’est possible ! rool nous a alors parlé de la cigarette électronique. Pour ma part je ne connaissais pas du tout, (j’imagine que beaucoup d’entre vous non plus), en tout cas, voila une méthode aussi curieuse qu’efface pour arrêter de fumer. Et c’est avec plaisir que rool l’auteur du blog : arreter-fumer-cigarette-electronique nous en parle :

Comment marche la cigarette électronique ?

cigarette_1912La cigarette électronique a été inventée en 2003 par un japonais. C’est un appareil de vaporisation électronique a chaud sans combustion. La e-cigarette est composée d’une batterie au lithium, d’un atomiseur doté d’un microprocesseur et d’une cartouche de recharge (avec ou sans nicotine). Tous les composants de la cigarette électronique sont certifiés aux normes CE et ROHS. Elle est autorisée dans les lieux publics car elle ne provoque pas de tabagisme passif ; et surtout elle ne contient aucun des 4000 poisons contenus dans une cigarette classique.

La cigarette électronique est t’elle un moyen de substitution ?

Aujourd’hui, la cigarette électronique ne peut pas être vendue comme un moyen d’arrêter de fumer (l’OMS devrait rendre un avis courant septembre 2009). Elle est donc présentée comme un moyen de fumer sainement.

Mon expérience personnelle (et de nombreuses autres sur Internet) montre que la e-cigarette est très efficace. Après un an sans tabac, je peux dire que c’est bien plus facile d’arrêter avec ce nouveau produit qu’avec les patchs et autres gommes car on garde la gestuelle et le plaisir de faire de la fumée.

Que contiennent les cartouches ? de la nicotine ?

Les cartouches remplaçables sont  remplies de liquide. Les principaux ingrédients sont la nicotine (quatre niveaux disponibles : fort, moyen, léger et zéro), un arôme artificiel de tabac (ou autres tels que pomme, menthe) et du propylène de glycol (parfois remplacé par de la glycérine végétale ou du PEG 400).

Y a t’il un risque sanitaire à l’utiliser ?

cigarette_omni2Le propylène glycol est classé dans les additifs alimentaires classiques et non toxiques par la Direction générale de la santé (DGS) et l’Institut national de la recherche scientifique, ainsi qu’aux Etats-Unis par la FDA (Food and drug administration) et l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) qui a juste émis une recommandation qui concerne les femmes enceintes. De plus, les résultats d’une première étude néo-zélandaise montrent que la cigarette électronique est une réelle opportunité pour lutter contre les méfaits du tabagisme et qu’elle ne présente pas de risque majeur pour la santé.

Enfin,  une nouvelle génération de cartouche vient de sortir : les Sedansa-Q10-Vitamines. Avec ou sans nicotine et sans propylène de Glycol, elles contiennent des vitamines A, B, D, E, F dont les bienfaits pour la santé sont connus depuis longtemps.

Combien coûte l’utilisation de la cigarette électronique ?…

Les prix varient de 20 euros (pour les modèles jetables) jusqu’à plus de 150 euros pour les modèles les plus perfectionnés non jetable. Mais pour bien réussir son passage  à la cigarette électronique, il est primordial d’avoir un matériel fiable qui vous procure entière satisfaction (volume de fumée, goût, autonomie).

D’une façon générale, orienter vous vers des marques reconnues (comme Sedansa, Janty, Ecigarette-France, etc…) et éviter les e-cigarette de contrefaçon ou d’origine douteuses (notamment sur eBay). Le plus souvent, je conseille aux gens les modèles de grandes tailles (appelés aussi pen car ils ressemblent à des stylos). Ces derniers font plus de fumée, ont une autonomie beaucoup plus longue et leur look très différent d’une clope permet de ne pas « provoquer » dans les lieux publics.

Je cherchais une petite vidéo à vous montrer, rien de mieux que le « best-of » des vidéos du Blog de la Cigarette Electronique.

%d blogueurs aiment cette page :