//
Vous lisez...

Alcool

Les jeunes et l’alcool : binge drinking, la nouvelle tendance

Histoires vécues : ils ont 15 ou 16 ans, sont amenés aux urgences par les pompiers ou leurs amis inquiets, ils sont dans un état d’ivresse inqualifiable et triste à voir pour leur jeune âge… Et sont assez fiers d’eux le lendemain matin lorsqu’ils nous racontent qu’ils ne savent pas ou ils sont ni comment s’est passé leur soirée…

Anecdote qui devient de plus en plus fréquente dans les services d’urgences : amenés soit parce qu’ils sont impliqués dans des accidents soit parce qu’ils ont perdu connaissance, il nous arrive de plus en plus de croiser la route de ces jeunes (de plus en plus jeunes) qui pratiquent cette nouvelle tendance : le binge drinking.

Le binge drinking c’est quoi ? Le but du jeu est de prendre la plus grosse cuite possible en un minimum de temps. Il s’agit d’avaler une quantité incroyable d’alcool, le plus fort possible pour atteindre un état de perte de contrôle le plus rapidement possible.

Les risques à court terme sont aussi très sévères : au delà du sur-risque d’accident, les comas ethyliques sont fréquents, pire, une hépatite aigue fulminante est possible…
A long terme, il n’est pas rare de voir des alcoolodépendants de plus en plus jeunes et on imagine bien que les dégâts causés sur un corps en pleine croissance sont fort dommageables pour ces consommateurs.

A l’heure où les chiffres indiquent que les 1eres cuites sont désormais expérimentées vers 12 à 14 ans, les mesures de prévention semblent bien minces : la loi Bachelot de 2009 interdit la vente de boisson alcoolisée aux mineurs…

A titre personnel j’ai vraiment l’impression que cette mesure n’est pas suivie et que les esprits magouilleurs des ados qui préméditent leur biture leur laisse la voie libre à toutes les dérives…